23.05.2018

Paris 2024 et la Ville de Paris s’engagent avec le Yunus Centre pour organiser les 1er Jeux Olympiques et Paralympiques inclusifs et solidaires de l’histoire

Paris 2024 et la Ville de Paris s’engagent avec le Yunus Centre pour organiser les 1er Jeux Olympiques et Paralympiques inclusifs et solidaires de l’histoire

Anne Hidalgo, maire de Paris et présidente de la Solideo, Tony Estanguet, président de Paris 2024, le Professeur Yunus, prix Nobel de la Paix 2006, et Eric Pliez, président des Canaux, ont signé aujourd’hui à Saint-Denis (93) une convention qui vise l’organisation des premiers Jeux Olympiques et Paralympiques inclusifs et solidaires.

Paris 2024 porte l’ambition d’organiser les 1er Jeux inclusifs et solidaires de l’histoire olympique et paralympique. C’est dans ce cadre qu’une convention a été signée ce jour à l’EPT « Plaine Commune », au coeur de la Seine Saint-Denis (93), entre Paris 2024, le Yunus Centre, la Solideo et les Canaux.


A cette occasion, Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente de la Solideo, Tony Estanguet, Président de Paris 2024, le Professeur Yunus, Président du Yunus Centre et prix Nobel de la Paix 2006, et Eric Pliez, Président des Canaux (la maison des économies solidaires et innovantes), ont paraphé un accord autour de la mise en place d’une plateforme permettant aux entreprises de l’économie sociale et solidaire de participer concrètement à l’organisation des Jeux et de viser l’objectif du triple zéro – zéro pauvreté, zéro chômage et zéro carbone – défini par le Professeur Yunus. Cet engagement a été pris en présence de Laura Flessel, Ministre des Sports, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, Stéphane Troussel, Président du Conseil Départemental de Seine Saint-Denis, et Patrick Braouezec, Président de Plaine Commune. Il s'inscrit dans la continuité de l'accord de partenariat signé entre Paris 2024, le Yunus Center et la Ville de Paris, le 8 novembre 2016, lors de la phase de candidature.


L’ambition des signataires de la convention est de créer une passerelle entre le plus grand événement sportif, organisé en France en 2024, et le monde foisonnant de l’entrepreneuriat social et de l’économie circulaire, à l’échelle du Grand Paris. Cette convention vise en effet à fédérer tous les acteurs de la communauté de l’économie sociale et solidaire (ESS), afin de favoriser l’insertion des personnes en difficultés, de créer des emplois en grand nombre auprès des publics fragiles ou qui en sont actuellement éloignés, mais également de participer au développement du tissu économique par l’encouragement et l’accompagnement d’initiatives liées à l’entrepreneuriat social.


Accompagner le développement territorial


Parmi les objectifs partagés par le Yunus Centre, Paris 2024, la Solideo et les Canaux, il y a l’accompagnement du développement économique local, qui doit permettre le changement d’échelle de structures porteuses d’innovations sociales et environnementales dans les domaines de l’ESS, de l’insertion et du travail adapté. Le soutien à la création d’entreprises dans les quartiers de Paris, de Seine-Saint-Denis et du Grand Paris sera aussi une priorité, tout comme la création d’emplois liés à l’organisation et aux infrastructures des Jeux dans tous les secteurs économiques concernés.


Les signataires veilleront à garantir que le secteur de l’entreprenariat social et solidaire, ainsi que les PME/TPE des quartiers, aient accès aux marchés pour le développement des infrastructures et à la fourniture des services de toute nature liés à l’organisation des Jeux. Ils s’engagent à travailler collectivement sur la mise en oeuvre du programme « IMPACT 2024 », en lien avec les territoires concernés pour identifier, fédérer et faire rayonner les projets des acteurs de l’ESS et de l’entreprenariat à impact social et environnemental.

Pour se faire, un comité de pilotage stratégique se réunira deux fois par an pour suivre le bon avancement du programme. Il sera composé des signataires, ainsi que des territoires partenaires : la Région Ile-de-France, la Métropole du Grand Paris, la Ville de Paris, le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, les EPT « Est Ensemble », « Plaine Commune », « Paris Terres d’Envol » et « Grand Paris Grand Est », le CNOSF, le CPSF et des représentants de l’Etat.

Tony Estanguet, Président de Paris 2024 : « Nous sommes très heureux d’engager tous les acteurs du
projet aux côtés du Pr Yunus pour faire de Paris 2024 des Jeux moteurs de progrès, qui marqueront l’histoire, bien au-delà de leur dimension sportive. Cette convention illustre parfaitement notre volonté de faire du plus grand événement sportif jamais organisé en France un projet utile pour notre pays et ses habitants. Le travail initié dès la phase de candidature, avec l’ensemble de nos membres fondateurs – la Ville de Paris, la Région Île de France, l’Etat, le CNOSF et le CPSF – mais également avec les collectivités, comme le Conseil Départemental de Seine Saint-Denis, nous permet d’envisager l’héritage de Paris 2024 dès aujourd’hui, comme nous nous y étions engagés. Les Jeux doivent servir de catalyseur, de tremplin pour cette économie en devenir. Notre responsabilité est de veiller à offrir des opportunités à tous. »


Anne Hidalgo, Maire de Paris et Présidente de la Solideo : « Avec Muhammad Yunus nous portons l’ambition d’organiser les premiers Jeux Olympiques et Paralympiques pleinement inclusifs de l’Histoire. Il ne s’agit pas d’une formule de communication : ces Jeux devront avant tout bénéficier aux territoires qui les accueillent et à leurs habitants. Bien entendu, la question de l’emploi est centrale dans l’héritage que nous souhaitons laisser. Pour cela, nous disposons avec les clauses d’insertion d’un outil qui a déjà démontré son efficacité et auquel nous allons donner une ampleur inédite : dans le cadre de ces Jeux, 10% des heures de travail générées seront confiées à des habitants des quartiers populaires, des chômeurs de longue durée, des travailleurs handicapés et à d’autres publics prioritaires. »